M. André Patrick Roponat, ci-devant Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Libreville, toujours sous le choc après la perte inattendue et brutale de deux êtres chers, son frère cadet et son aide de camp, le samedi 07 dernier à son domicile d’Angondjé dans le nord de Libreville.

L’on était aux environs de 24h, ce samedi 07 décembre lorsque parents et amis du Procureur de la République avaient pris d’assaut son domicile pour répondre à son invitation à venir partager avec lui l’évènement en différé consacrant le passage à l’année nouvelle. Le maître des céans qui avait mis les petits plats dans les grands, avaient pris soin de disposer des tentes dans sa concession pour recevoir ceux des invités qui ne pouvaient avoir de la place à l’intérieur de la maison où lui et certains autres se trouvaient.

Signalons que des grilles de protection sont érigées autour de la concession pour parer à toute éventualité. Cependant, l’accident étant défini comme ce qui par effet de surprise peut arriver, Sieur Roponat a été alerté sur celui qui venait de se produire chez lui à l’entente du choc, occasionné par un conducteur fou qui a, sur sa lancée, percuté des véhicules en stationnement avant d’aller blessé grièvement certaines personnes invitées à la cérémonie, quelques unes grièvement, dont le frère cadet du Procureur de la République et son aide de camp qui ont trouvé, tous deux, la mort au Centre Hospitalier Universitaire d’Owendo (CHUO) où ils ont été reçus. Les deux ont respectivement succombé à un choc au bassin et à un à la tête. Le Procureur perd deux frères car ainsi il considérait, y compris son aide de camp.
Un drame qu’il lui sera donc difficile d’oublier !

Facebook Comments