Le Parti Démocratique Gabonais (PDG), vient encore de démontrer qu’il n’est démocratique que de nom, en décidant, contre ses règles et principes, de limoger un de ses militants qui a eu le courage de s’opposer aux arguments mensongers du Secrétaire général, Steeve Nzegho Diecko.

Une scène remontant au 22 novembre dernier relève des faits accablants pour l’homme dont on dit qu’il n’arrive pas, en dépit du discours tenu, à véritablement rassembler ses militants à l’instar de ses prédécesseurs. Alors que ce jour le SG du PDG recevait tous les membres du bureau politique(MBP) de sa formation politique et les cadres de la province du Haut- Ogooué, le militant Biesnade Bibouthou Mbendjele qui a cru les principes du parti, respectés a cru bon de hausser le ton pour faire des remarques objectives au porte-étendard du PDG. Exit la peur de la répression ! Morceaux choisis: « qu’avons-nous gagné dans la province du Haut-Ogooué, mais surtout nous à Bakoumba après le score obtenu en 2016 par notre parti ? ». Avant d’étaler son CV et états de service non utilisés à bon escient. Traitant, selon certaines indiscrétions, l’assistance de vendeuse d’illusions, apostrophant le SG devant l’assistance médusée.

Crime de lèse majesté dirait-on qui lui a valu son limogeage du cabinet du Secrétaire Nationale, chargée de l’animation politique dans la province du Haut-Ogooué, Nina Abouna.

Cette décision servira assurément de leçon à tous ceux des militants qui oseraient encore défier ou contredire les responsables de cette formation politique. Un desdits responsables ne nous confiait- il pas d’ailleurs que c’est le début d’un printemps noir qui réserve des surprises dans plusieurs provinces pour le PDG après ces conseils provinciaux que nous venons de boucler ce dimanche 4 décembre ?

Facebook Comments