André Patrick Roponat, Procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Libreville, a réagi le 26 novembre dernier après que dame Alima, auditrice à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), ait été victime d’un kidnapping.

Invitant ses compatriotes à la retenue devant ce cas qu’il qualifie de grave au regard des méthodes utilisées par les agresseurs face à une personne, de surcroît dame, vulnérable, Patrick Roponat ci-devant Procureur de la République, a, d’un ton grave, déclaré que l’enquête diligentée sur cette affaire suivra régulièrement son cours pour, s’il en était encore besoin, dissuader les éventuels contrevenants ou ceux nourrissant des velléités, de faire table rase de leurs passions.

Scandalisé, le Procureur de la République a solennellement déclaré en substance qu’il est inadmissible dans un pays de droit comme le Gabon que quelqu’un soit traité de cette manière pour simplement avoir fait son travail.

Dire que les plus hautes autorités du pays n’ont de cesse de rappeler à tous les Gabonais l’importance qu’elles accordent à la paix civile, à la quiétude sociale, au respect du genre et des opinions, fussent-elles divergentes et du travail bien fait !

 

 

Facebook Comments