Dans le cadre de son programme d’aide sociale aux populations vulnérables de Nzeng-Ayong et des Trois Quartiers, l’association le « REEL », a par le biais du Secrétaire général, Régis DIVASSA surnommé « Monsieur Réel » et son équipe de choc, procédés à la distribution d’aide alimentaire financée à 100% par les membres de l’association, composée essentiellement de volaille,de poisson, d’huile, des pâtes alimentaires, de riz, du savon, du ça sucre, etc à plus de 60 familles. Cette activité a également été accompagnée par quelques organisations associatives installées dans certains quartiers du Grand Libreville.

Les familles vulnérables ont été visitées par l’association, afin de leur apporter une aide enfin d’apporter le sourire.

L’opération a durée 5 jours. Période durant laquelle le RÉEL a assuré la distribution de dons alimentaires aux familles nécessiteuses dans ces quartiers du 6è arrondissement (Nzeng-Ayong) et Trois Quartiers dans le 1er arrondissement de Libreville.
En réalité, l’opération a duré 5 jours. Temps mis entre la reconnaissance, le contact, la prise de conscience et la diffusion. Cela est dû à la kyrielle de problèmes rencontrés dans différents quartiers du 1er et 6ème arrondissements de Libreville.
On notera entre autres les problèmes de chômage,Insécurité, l’oisiveté et ceux liés aux intempéries (glissements de terrain, inondations, mauvais état des voiries et de logements).

Pour Régis DIVASSA, le Secrétaire général du RÉEL, : « Nous ne remplacerons jamais le gouvernement, Le Réel est une association purement sociale et apolitique , nous survivons grâce à nos petits dons, mais aussi aux Dons des gouvernants,des partenaires économiques… Cependant, nous pouvons être vos interlocuteurs auprès de nos dirigeants tels que les élus locaux et autres qui ont le pouvoir de décision », a-t-il indiqué.

Il faut rappeler que l’association le RÉEL, avait procédé à la distribution des kits alimentaires
dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et le Covid-19, au plus fort de la pandémie qui a fait plusieurs victimes en 2020.
L’opération de distribution des kits alimentaires du gouvernement avait laissé de nombreuses zones d’ombre. Dues notamment aux du choix d’attribution des kits à certains organismes et associations publics ou privés. C’est l’une des raisons pour lesquelles Le Réel a décidé de mener des activités dans ces zones sensibles, oubliées pendant le COVID 19.

« Je suis confiant dans les actions actuelles du gouvernement, beaucoup de choses changent dans ce pays: les routes ; les écoles ; les logements sociaux, etc. Même les artistes ne peuvent pas contester cela… tout bouge. »

Puis d’ajouter que : « Le slogan du Réel est : Le bonheur n’est pas un rêve… Je veux le dire à tous les Gabonais que je rencontre. Aux gens qui ont des problèmes, aux gens qui ont perdu espoir, à ceux qui ne veulent plus se battre pour eux-mêmes. Pour ceux qui ne le savent pas, je suis le fils d’Avéa…le fils du mapane… Dieu n’oublie personne.Mais pour cela, donne-toi les moyens d’y arriver.
Désormais, chaque fois que « le REEL » organise un événement majeur dans un quartier du Grand Libreville, chaque famille reçoit un kit contenant les produits de première nécessité (huile, pâtes, riz, savon, sucre, etc.) dans un rayon de 360° .

Facebook Comments