C’est le thème qui sera développé tout au long du séminaire de formation à l’endroit des journalistes, organisé, du 21 au 25 novembre 2022, par l’ambassade de France au Gabon avec l’appui technique de Médias et Démocratie à l’Institut français du Gabon (IFG), à Libreville. 

Une quinzaine de journalistes y participent. Le séminaire est animé par Olivier Piot, fondateur de « Médias et Démocratie ».

 

Les journalistes vont se replonger dans les fondamentaux du métier qui consistent à respecter

*Le droit du Public à une information de qualité, complète, libre, indépendante, pluraliste comme rappelé dans la déclaration des droits de l’homme, guide le journaliste dans l’exercice de sa Mission. Cette responsabilité Vis-à-vis  du Citoyen Prime sur toutes autres choses*.

Il faut également noter que * Le journalisme Consiste à rechercher, vérifier, Situer dans son Contexte, hiérarchiser, mettre en forme, Commenter et pub lier une information de qualité ; il ne peut se Confondre avec la Communication. * Son exercice demande du temps et des moyens, * quel que soit le support. Il ne peut y avoir de respect des règles déontologiques sans mise en œuvre des conditions d’exercice qu’elles nécessitent.

Un journaliste est au service du droit à l’information du citoyen ».

Pendant quatre jours, les journalistes gabonais, toutes tendances confondues, vont apprendre comment éviter de tomber dans le piège des fake-news avec la vérification des photos diffusées sur les réseaux sociaux, les genres journalistes mais également, ils vont apprendre les techniques pour appréhender le travail avec la société civile.

Le 24 novembre, il est prévu une grande conférence dans la salle des spectacles de l’IFG sur le thème :

« L’ère du numerique a-t- elle amplifié le phénomène des fake-news ? « .

 

 

Facebook Comments