Le département de la Doutsila (Mabanda), situé dans la province de la Nyanga est délaissé par les pouvoirs publics. Plus rien ne va. 

À ‘image des nombreux coins du pays, les « cris » des populations n’émeuvent pas le gouvernement Ossouka. La principale route qui mène dans ce département de est en état de délabrement avancé, ce, malgré les sociétés forestières qui écument la forêt du département et utilisent la route départementale pour leurs activités. Ces sociétés ne préoccupent pas de donner un coup de pelleteuse pour améliorer le quotidien des doustilois, qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Les ponts sont devenus des vétustes en raison de l’intense activité de transport des grumes.

La route qui jadis reliait Mabanda, à la frontière du Congo Brazzaville, est fermée faute d’entretien. Que dire l’axe Nyali-Mabanda?

Les populations de cette partie du département sont ainsi abandonnées à elles-mêmes. Du fait de ce désagrément, nombreux sont les personnes qui meurent faute de soins.

Les femmes accouchent en effet à l’ancienne derrière les maisons et à même les feuilles de bananiers. Les écoles et dispensaires quant à eux sont déserts faute d’enseignants et d’infirmiers.

Pour avoir le réseau téléphonique, il faut marcher des kilomètres. En bref, le département de la Doutsila est abandonné à lui-même. À quand Interviendra le développement dans cette localité ? Cette idée est reléguée aux calandres grecques.

Facebook Comments