Interpellé le jeudi 10 novembre dernier, Sosthène Orphée LENDJEDI IBOLA, a été placé sous mandat de dépôt ce mardi 15 novembre 2022 à la prison centrale de Libreville. Il est poursuivi pour appel à l’insurrection, destruction d’édifices publics et mise sur pied des cellules terroristes à Mouila, Oyem et Libreville.

Le pasteur Sosthène Orphée LENDJEDI IBOLA, ou encore l’Aigle blanc nom de code, finançait avec l’aide de Stéphane NZENG la déstabilisation du pouvoir en place, indique une source digne de fois.

« Il avait contacté les “activistes” Consty Ondo et Gérald Agaya, auteurs de l’incendie en avril 2020 du stade d’Oyem ».

Puis d’a jouer :  » Il leur demandait d’organiser la résistance contre le pouvoir d’Ali Bongo. Les activistes devaient détruire et tagger des édifices publics. 

Ces actions étaient financées par Sosthène, Orphée LENDJEDI IBOLA et Stéphane NZENG qui étaient en autres les donneurs d’ordres ».

Des vidéos des personnes cagoulées, ont bel et bien circulé sur la toile, appelant à l’insurrection.

« Orphée LENDJEDI IBOLA est passé aux aveux », affirme notre Source.

Sosthène Orphée Lendjedi Ibola, avait après ces épisodes, décidé de devenir plus pondéré avec  Libreville. Il va créer son parti politique, Orientation Nouvelle (ON), parti qui va se ranger dans l’opposition. Mais le mal est fait.

Sosthène Orphée Lendjedi Ibola, vivait au Canada depuis six (6) ans. Son retour au pays lui a été interdit par les autorités canadiennes, puisqu’ ayant la double nationalité . Il a fait croire à ses dernières qu’il se rendait au Congo Brazzaville. De Brazzaville, il va facilement rallier Libreville où il sera arrêté par la DGR, au niveau de Glass dans le 4 è arrondissement de la capitale gabonaise.

Selon une autre source contactée par Gabon Infos, Sosthène Orphée Lendjedi Ibola risque 10 ans de prison pour appel à l’insurrection.

 

 

Facebook Comments