Sous d’autres cieux, cette affaire aurait déjà entraîné l’éviction de Olivier Nang Ekomie, l’actuel ministre de l’Habitat, tant les faits reprochés sont gravissimes. 

Demba Thieny, le promoteur immobilier responsable de Baticom holding Gabon dit avoir été menacé par Hernest Mpouho Épigat et Olivier Nang Ekomie de céder un de ses titres fonciers, au nom du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba. Vérifications faites, il ne s’agissait rien de plus que d’une intimidation, aux fins de déposséder cet homme d’affaires de son bien.

« Malgré ce que Ernest Mpouho Épigat et Olivier Nang Ékomie m’ont fait subir, par amour pour le peuple gabonais, malgré la perte de mes deux financements de 30 millions de dollars et 50 milliards de francs CFA, j’ai continué de chercher d’autres partenaires, sur fonds propres, afin d’accompagner le président de la République et le peuple gabonais », relate Thieny Demba. Et: « Après tous ces efforts et une grande fortune dépensée, j’ai trouvé des partenaires américains pour accompagner la CNSS Immo sur notre site d’Okollassi, pour 5000 logements par phasage de 1000 logements par an, à hauteur de 150 milliards. Après la signature de la convention tripartite et enregistré au greffe du tribunal de Libreville en octobre 2020, après plusieurs missions et l’accord de la banque BGFi pour donner les crédits acquéreurs aux clients à la livraison des logements, monsieur Olivier Nang Ekomie a encore bloqué ce dossier, sans savoir les conséquences internationales avec les américains. Ce projet pouvait aujourd’hui éviter à la Cnss cette faillite », estime le promoteur immobilier.

Ainsi, le seuil de la banqueroute atteint par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) n’est pas que le résultat d’une mauvaise gestion en interne. Il est aussi, au final, l’oeuvre de destruction voulue et entretenue par certains collaborateurs d’Ali Bongo Ondimba dont Hernest Mpouho Épigat, par ailleurs cousin de ce dernier, et Olivier Nang Ekomie, alors Directeur général de l’ANUTTC.

Des documents dont notre Rédaction a obtenu copie, il ressort que Baticom avait effectivement mis en œuvre un vaste projet de doter les populations de titres fonciers. La volonté de ce promoteur immobilier d’accompagner le président de la République dans son projet de construction de 5000 logements annuels, au bénéfice de ses compatriotes, y a été.

Mais Demba Thieny s’est retrouvé buté à la mauvaise foi et aux appétits gargantuesques et sauvages d’Olivier Nang Ekomie, promu ministre de l’Habitat sans aucune réalisation, du reste après 5 années passées à la tête de ce département ministériel.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du projet de 5 000 logements à Libreville au Gabon, projet référencé en objet de la convention de partenariat entre SMART CAPITAL ASSOCIATES USA, CNSS IMMO et Nous-même BATICOM Holding Gabon, nous avons décidé de soutenir l’action du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Ali BONGO ONDIMBA , dans l’amélioration des conditions de vies des populations en dotant la nouvelle communauté de certains équipements de proximités que nous allons construire dans le cadre de la réalisation de ce vaste projet », écrivait alors Baticom holding Gabon aux responsables de Smart capital associates USA, constructeur du projet CNSS immo.

Il s’agissait d’équipements de proximité dont une école primaire d’une capacité de 12 salles de classe, un lycée d’une capacité de 12 salles de classe, une halte-garderie pour la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA, une Mosquée et un centre de santé d’une capacité de 50 lits.

Ni Baticom, le promoteur, ni la CNSS immo, ordonnateur et propriétaire du projet, ni Smart capital associates USA, constructeur et financier, n’ont pu matérialiser la dynamique engagée, et cela à cause d’Olivier Nang Ekomie, l’actuel ministre de l’Habitat. Pourtant, tout avait été conclu dans une convention de partenariat, dûment enregistrée au greffe du tribunal de première instance de Libreville.

Aujourd’hui, Thieny Demba est plus que jamais déterminé non seulement à révéler les sombres manœuvres de l’ancien patron de l’ANUTTC et les blocages engendrés par lui.

En outre, le promoteur immobilier dit être résolument engagé à accompagner Ali Bongo Ondimba, le chef de l’État, dans la matérialisation de sa vision, en matière d’habitat, au bénéfice du plus grand nombre.

 

 

 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1086378182046212&id=100001280644902

 

Facebook Comments