Les membres du collectif Républicain ont été introduit au cabinet du Président de l’Assemblée Nationale par l’honorable Alain Simplice Boungoueres, Parrain et président d’honneur de la convention Républicaine et Patriotique, la délégation des organisateurs de ladite Convention est allé faire le point au Président de l’institution Faustin Boukoubi. Il s’agit d’un plan d’action affiné par leur soin, et dont les grands axes s’articulent autour de la Paix. 

 

Composé d’une importante délégation, le Collectif Républicain avait à sa tête, l’honorable Alain Simplice Boungoueres président d’honneur et parrain de ladite Convention, du président du comité d’organisation, Rodrigue Maïssa Nkoma, représentant le cabinet international de sondage d’opinion, d’investigation, d’analyse et de coaching politique, le State Consulting Group Afrique, du président du comité de pilotage, l’honorable Bonaventure Nzigou Mamfoubi, de Simon Adolphe Evouna, président du comité scientifique et de deux autres membres tous présidents de partis.

 

Au cours de cette audience, l’occasion a été donnée au Collectif Républicain de faire part de la cérémonie de la convention Républicaine et Patriotique organisée au mois d’octobre courant à LENSET, événement ayant abouti à l’appel à la signature d’une pétition et la signature de la charte nationale de soutien à toutes actions en faveur de la promotion des valeurs de Paix, de développement et autres opportunités liées à notre appartenance et notre enracinement à la Francophonie.

 

Pour l’essentiel, les membres de la délégation ont mis à profit l’occasion à l’effet de formuler une invite au Président de l’Assemblée nationale à soutenir l’initiative, surtout le lancement dans les semaines à venir d’une caravane nationale pour la Paix,

sans oublier l’instauration au Gabon d’une journée nationale de la Paix tel que proposé par le Parrain et Président d’honneur de la convention Républicaine et Patriotique, l’honorable Alain Simplice Boungoueres.

 

Répondant au collectif Républicain, le patron de la 13e législature Faustin Boukoubi s’est dit satisfait de cet engagement particulier, et de la démarche entreprise par ces “patriotes”, démarche qui, somme toute cadre avec ses aspirations, lesquelles l’avait poussé à initier la parution du livre blanc pour la Paix. Car « La promotion des valeurs démocratiques et de paix font partie des priorites du parlement. Il en avait d’ailleurs fait écho dans son discours inaugural de la 13e législature.

 

« Merci de sensibiliser davantage nos compatriotes sur les notions de paix, qui, sont fondamentales pour le devenir de notre nation. Vous savez, sans la paix, il est impossible de parler de développement et sans développement, nous ne pouvons envisager un certain équilibre qui concours au bien-être de nos populations », a-t-il mentionné, tout en promettant de transmettre fidèlement la saisine à l’institution donc il a la charge.

Facebook Comments