PAR : CHRISTIAN DE SAINT-BERNARD
C’EST UN CHOIX OPPORTUN que celui validé par la tutelle, de voir le Président – Directeur Général de la Holding ACK parrainer la Promotion 2021-2022 de l’Ecole Normale Supérieure d’Enseignement Technique.
Et à l’évidence, la cérémonie solennelle de sortie de cette Promotion baptisée  » Alain-Claude Kouakoua » organisée dans l’enceinte de cet établissement, le vendredi 11 novembre 2022 fera date dans la vie de cette Grande École. Ce faisant, son impact positif sur l’avenir du secteur de l’Enseignement supérieur public en général s’avère plausible.
C’est du moins une conviction qui résulte de l’intervention forte du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert de technologies, de la Culture et des Arts.
 » Cette cérémonie est, certes, un moment de joie et de réjouissances, mais c’est surtout le temps de la compréhension de l’intérêt et des enjeux de l’ENSET cinquante après sa création «  a indiqué le Pr Patrick Mouguiama-Daouda.
Dans un contexte Post-Covid 19 incertain, voire national marqué par l’invite constante de la tutelle aux Recteurs des Universités et Directeurs généraux des Grandes Écoles du pays à faire preuve d’Imagination Managériale pour ouvrir ces « cathédrales » et leurs programmes académiques aux besoins pressants du marché de l’emploi, le Ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a plaidé en faveur de la construction de Partenariats stratégiques  pourvoyeurs d’emplois pour les étudiants au terme de leurs différents cursus.
Saisissant le volontarisme du Parrain de cette cérémonie, PDG du Groupe « ACK » et Vice-président en charge des infrastructures au sein de la Confédération patronale gabonaise à tenir ses engagements pour l’essor de l’ENSET et du secteur, le Pr Patrick Mouguiama-Daouda a salué cette connexion exemplaire naissante de l’ENSET avec le Patronat.
Avant de faire valoir son principal avantage comparatif, à savoir que cet établissement demeure « l’unique » à être dédié à « la formation des formateurs dans l’Enseignement technique ».
Tout compte bien fait, cette cuvée concerne 105 récipiendaires répartis entre lauréats de l’option Licence Professionnelle pour l’Enseignement, dont le pourcentage d’admis est de réussite est de 69,94% d’une part, et les admis de l’option Master Professionnel pour l’Enseignement, avec 91,04% de réussite, soit un pourcentage global de succès de 80,76%.
Des résultats à mettre à l’actif du staff-management l’ établissement, ainsi que du corps enseignant.
De fait, le Ministre s’est employé à saluer les « efforts inlassables » des dirigeants et du corps enseignant.
Enfin, tout en félicitant les lauréats, en plus de les exhorter à persévérer sur la voie du labeur, le Pr Patrick Mouguiama-Daouda a pris soin de montrer la voie à suivre à ces noviciats du noble métier.
 » Vous ne devez pas transiger avec la Morale, la probité, l’équité, la rigueur, le dévouement, l’honnêteté. Le corps enseignant, terni bon par les comportements inqualifiables d’une minorité, a besoin de se réapproprier ces valeurs ».
Au-delà, en lien avec la nouvelle vision de la tutelle, soucieuse de donner un rôle prééminent aux entreprises dans la gouvernance du secteur, une Convention porteuse de réelles perspectives entre l’ENSET et le Patronat a été signée séance tenante entre TransForm représentée par sa Directrice générale, Valérie Igoumou et le Directeur général de l’ENSET, Jean-Christophe Moundjigui à la grande satisfaction des acteurs du secteur de l’Enseignement supérieur technique en particulier.
Facebook Comments