Depuis sa sortie du gouvernement, le 10 juin 2019, après y avoir passé près de 10 ans avec différents porte-feuilles, Énergie et Ressources hydrauliques, Mines , Tourisme, Industrie, Économie, Affaires étrangères et Habitat, l’actuel député du 1er siège de Mulundu s’est désormais consacré à ses activités d’élu national à l’Assemblée nationale.

 

Or cette posture semble gêner plus d’un parmi les filles et fils de Mulundu, qui à l’occasion ont recourt aux services d’un journal en ligne. Ne tarissant pas d’éloges pour ces derniers, le confrère se livre à un « kongossa » sur Régis IMMONGAULT, telle une femme insatisfaite par son homme et qui porte bien son nom.

 

L’entrée au gouvernement de Hermann IMMONGAULT, petit frère de Régis , le1er septembre 2022 en qualité de ministre délégué aux Affaires étrangères, a fini de mettre sous les projecteurs « les ennemis « , qui loin d’être des opposants, sont des pdgistes convaincus. Certains d’entre eux d’ailleurs doivent leur existence politique et administrative à celui qu’ils vilipendent aujourd’hui.

 

Cette attitude aux antipodes des recommandations du SG du PDG qui vient de faire une tournée provinciale dans l’Ogooué-Lolo. Tournée au cours de laquelle certains fils de Mulundu ont tout mis en oeuvre pour savonner la planche du Membre Permanent du Comité du Bureau Politique et de la Secrétaire nationale. Heureusement que les hierarques du parti ne sont pas aveugles !!!

Facebook Comments