Cette année marque la 7ème édition de cette rencontre qui attire de plus en plus de chrétiens en quête d’une reconsécration. 

 

Le Centre d’adoration Hermon a annoncé hier lundi à Libreville la tenue de la 7ème édition de leur croisade annuelle de guérison et de délivrance, a-t-on constaté.

 

Cette année, cette rencontre se tiendra du 7 au 9 juillet sous le thème : « Restauration Divine » dans l’auditorium du Centre Hermon à Mindoubé 1, situé non loin de la pharmacie la Méridionale, a indiqué l’Apôtre Alphonse Nguimba, responsable de cette communauté chrétienne, a cours d’une conférence de presse.

 

« Derrière cette thématique, nous voulons interpellé la population sur l’urgence de la nouvelle naissance et de la convertion en vue de la transformation sociale de notre pays », a expliqué l’apôtre Alphonse Nguimba qui a précisé que les rencontres auront lieu entre 17h et 20h.

 

L’Apôtre a ajouté que « l’ensemble des maux qui minent notre société jusqu’aujourd’hui est dû fait de l’absence de la crainte de Dieu dans nos coeurs. La crainte de Dieu ayant disparu, les hommes peuvent aisément se livrer à toutes sortes de vices à savoir l’idolatrie, l’ocultisme, l’immoralité, au détournement des fonds, au crime de sang, à la délinquance…etc ».

 

À travers cette initiative, l’homme de Dieu ne prétend pas vouloir éradiqué ces mots, encore moins le Centre d’adoration Hermon dont il est le fondateur leader mais le Centre se positionne plutôt comme une voix prophétique, apostolique qui plante la semance de l’évangile en vue du salut du Gabon.

 

La Grande croisade et de délivrance Gabon 2022 qui s’étend sur trois jours, est une vraie opportunité offerte à tous les participants de prier et d’intercéder également pour la Nation gabonaise.

 

« Les entités du monde sataniques qui ont programmé la destruction de la Nation soient neutralisées dans le nom de « Jésus », s’est-il voulu rassurant.

 

L’apôtre a invité les chrétiens à se joindre à eux pour célébrer ces moments de prières et surtout de communion fraternelle. « L’homme n’est rien et ne peut prétendre à un quelconque bonheur si son esprit est délaissé, si son côté spirituel est marginalisé et piétiné d’où, l’importance de ramener l’homme dans les idéaux de son créateur », a souligné l’homme de Dieu.

Facebook Comments