En partenariat avec le ministère de la communication, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a renforcé les capacités de30 journalistes issus de différents organes de presse au Gabon. Durant deux jours, plusieurs thématiques sur les droits des enfants et leur importance pour le développement et l’indice du capital humain ont été abordées et ont fait l’objet d’echanges entre hommes et femmes de medias, le Représentant resident et des professionnels de l’UNICEF. Elles ont également couvert les instruments normatifs nationaux et internationaux clés des droits de l’enfant, les systèmes de la protection de l’enfant, les techniques de traitement des informations favorables à la protection et la promotion des droits des enfants dans les médias, le cadre juridique en lien avec la protection de l’enfant au niveau national, la Charte et guide de protection de l’enfant dans les médias et autres. Aussi le rôle des médias dans la promotion des droits de l’enfant a été abordé.

Pour le compte du Gouvernement, Monsieur le Ministre de la Communication a présenté l’importance pour le Gabon de consolider la protection des droits de l’enfant. En effet, sous l’autorité de Monsieur le Président de la République, les administrations dédiées à la défense et la promotion des droits de l’enfant sont résolument engagées pour assurer le bon épanouissement de l’enfant dans son écho système fragile. Dans ce dispositif social et solidaire, la Fondation Sylvia BONGO ONDIMBA pour la Famille joue un rôle déterminant à la vulgarisation des droits de l’enfant du Gabon

Avec ce seminaire, les participants sont mieux equipes pour devenir des défenseurs et promoteurs des droits de l’enfant dans leur propre rédaction. ‘Votre rôle est de protéger et promouvoir les droits des enfants, je veux dire de nos enfants du Gabon parce qu’ils en ont besoin pour la construction d’un Gabon prospere et de paix. Vous avez le droit et surtout le devoir d’informer, d’éduquer et communiquer avec la population, les entreprises, les decideurs, les enfants eux memes et les communautés sur les droits de l’enfant’’, a expliqué Monsieur Noel Marie Zagré, representant resident de l’UNICEF au Gabon durant son allocution d’ouverture.

Il a aussi rappellé aux participants le rôle de l’UNICEF-Gabon en tant que porte voix des enfants, qui oeuvre avec ses partenaires pour que l’imperieuse necessite d’investir fortement dans la promotion des droits des enfants, des la naissance, soit reconnue par tous comme le fondement de la construction de citoyens productifs, engages et porteurs de paix.

Ainsi, l’UNICEF attend des participants des productions pour positionner la question des droits de l’enfant. ’’UNICEF et les autorites comptent sur vous à travers vos productions au quotidien pour positionner la question cruciale de droit de l’enfant dans les débats publics et mieux informer la population sur leurs devoirs et roles dans l’amelioration de la situation des enfants Gabonais’’.

Les participants ont émis comme recommandations de pérenniser ce genre de séminaire car il y a beaucoup à faire. “La protection de l’enfant demeure un problème » sérieux. Aujourd’hui en tant que journaliste au vu des enseignements reçus, il y a des erreurs que je ne peux plus commettre lors de la rédaction d’un article mais aussi, ce seminaire m’a donné envie d’en faire une spécialité dans mon domaine”, explique Bettina Bakosso de Gabon actus.

Dans le prolongement de cette formation, un concours sera organisé pour les médias au Gabon primer la meilleure production médiatique qui adresse la promotion et la protection des droits de l’enfant, en lien avec le developpement national.

 

 

Facebook Comments