Ces assises ont lieu dans un contexte post-Covid, qui a révélé les faiblesses du système sanitaire africain dès les premières heures de l’apparition du coronavirus. 

 

Experts en santé, médecins, thérapeutes…sont réunis depuis ce lundi à Libreville au Gabon pour étudier les pistes et trouver des solutions visant à éradiquer les maladies endémiques (tuberculose, Ebola, choléra…) en Afrique, a-t-on constaté.

 

Cette conférence organisée sous le thème « l’information, la prévention Comment éradiquer les maladies endémiques en Afrique », et qui voit la participation de plusieurs associations et ONG venues d’autres pays, prendra fin le 9 juillet prochain, d’après les organisateurs.

 

C’est l’ONG française d’Assistance médicale dans les formalités d’évacuation sanitaire (AMFES) qui a donné le ton ce lundi au stade de Nzeng-Ayong, où 20 pays y sont représentés.

 

Certaines ONG et associations venues d’autres pays vont exposer sur le covid-19. C’est le cas de l’association « Les défenseurs de la Santé » du Benin présente au Gabon et représentée par Montcho Marc Odilon qui va s’intéresser à la lutte contre la Covid-19 basée sur le traitement traditionnel.

 

Les experts du Gabon eux plancheront sur le diabète et l’insuffisance rénale et Marc Ona Essangui est l’un des représentants de la société civile pour la partie gabonaise.

 

Côte à côte, médecins modernes et traditionnels partageront leurs expériences sur comment vaincre ces maladies sur le continent, expliquent les organisateurs.

 

En mai dernier, la présidente de l’ONG internationale AMFES, Marie Avorbang avait organisé une conférence du même type. Durant ces assises elle partagera avec d’autres experts les recommandations de la dernière conférence sur comment bouger les lignes sur les grandes endémies en Afrique.

 

D’après l’ONG Amfes, le but c’est de parvenir à traiter sur le continent certaines pathologies et réduire de fait des évacuations sanitaires hors de l’Afrique.

Facebook Comments