Une initiative fort louable que celle lancée depuis quelques années par l’entreprise citoyenne, la société Cimaf – Gabon, leader local spécialisé dans la production et la commercialisation du ciment. Après plusieurs autres localités, la caravane sociale visant à apporter une once de soulagement aux populations à travers toute l’étendue du territoire nationale a été accueillie vendredi 27 mai 2022 dans la commune de Lambaréné.

 

Dans le cadre de sa politique de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) , Cimaf Gabon a procédé à une remise de don de bacs à ordure à l’Hôtel de Ville de Lambaréné, pour participer à la lutte contre l’insalubrité de la commune.

La cérémonie s’est déroulée devant tout le gotha politique et administratif de la localité ( ministre, gouverneur, élus locaux , auxiliaires de commandement , administrations déconcentrées , chefs de quartier , etc..)

Les responsables de Cimaf-Gabon ont, à l’occasion de cette remise de don, tenu à rendre un hommage appuyé à Mme le Ministre Madeleine Berre, native et élue de cette commune, qui ne ménage aucun effort pour son rayonnement et qui a personnellement intercédé pour la matérialisation de cette escale de la caravane sociale à Lambaréné.

En dépit des difficultés conjoncturelles auxquelles la société Cimaf est confrontée, celle-ci a décidé de maintenir ses œuvres sociales pour toujours venir en aide aux populations. D’autres actions sociales pour cette année 2022 sont en perspectives D autres actions citoyennes sont en perspectives, en occurence dans les communes d Owendo, de Franceville , de Ntoum, pour ne citer que ces dernières.

 

UNE MISSION SOCIALE

Depuis son lancement, la caravane sociale Cimaf-Gabon s’est rendue successivement à l’orphelinat La Maison de l’Espérance dans le 3e arrondissement de la commune de Libreville, au Centre d’Accueil des Enfants en difficultés d’Angondje dans le 2e arrondissement de la commune d’Akanda, à l’ensemble des établissements scolaires des communes de Port-Gentil et de Koulamoutou, au quartier Alarmittang dans le 1e arrondissement de la commune de Ntoum, à l’orphelinat El Jireh de Nkok et récemment à la maison d’Alice d’Angondje avec la plate forme des entreprises portuaires.

 

 

Facebook Comments