Le gouvernement gabonais par la voix de Michael Moussa Adamo, ministre de la Défense Nationale, à accusé le syndicaliste Pierre Mintsa d’être instrumentalisé par l’Union National, parti de l’opposition.

« Ils prétendent dire que je suis manipulé par l’union nationale. Je ne sais même pas qui est à l’union nationale. Tous ceux qui sont à l’union nationale étaient au PDG. Lui aujourd’hui, il parle de l’union nationale mais les hommes ont fait leur preuve », a laissé entendre Pierre Mintsa, président de la Machette syndicale des travailleurs gabonais vaillants (MSTGV), au cours d’une Assemblée générale.

Le président du mouvement syndical n’est pas passé par plusieurs chemins,  pour dénoncer les propos du gouvernement.

« Il n’a aucune preuve de ce qu’il dit. Mais c’est sont des affirmations gratuites et ces affirmations interviennent quand nous sommes à court d’arguments. Le gouvernement est à court d’arguments et ça je le dit. Le ministre de la défense sait que ce que je dis est vrai. Lui-même sait que Pierre Mintsa, je ne suis soutenu par aucun parti politique. Je ne mène pas un combat politique. Je mène un combat social qui regroupe en son sein, les retraités, les actifs d’aujourd’hui et puis tous ces jeunes gabonais qui frappent à la porte de la fonction publique. Où est politique là-dedans. S’ils sont incapables de régler les problèmes, qu’ils ne disent pas que je suis manipulé par les partis politiques. Ce sont eux qui financent même les activistes. Je dis bien que ce sont les membres du gouvernement qui financent même les activistes.

Je l’impression que le chef de l’Etat se sent un homme seul aujourd’hui. Parce que tous les membres du gouvernement sont des potentiels candidats en 2023. Ils n’attendent que son décès pour qu’ils se prononcent. Donc, ils veulent amener ça vers moi, moi qui ne fais pas la politique.
Alors que les dangereux ce sont les mêmes membres du gouvernement à qui le président de la République a eu confiance et qui ne veulent pas régler les problèmes de la population gabonaise pour mettre en application la politique du chef de l’Etat.
Maintenant, à la question de savoir qui est manipulé ou pas, ce sont les membres du gouvernement qui sont manipulés. Parce qu’ils ont des agendas cachés » a t-il dénoncé.

Facebook Comments