Suite à une saisine du collectif  » Appel à agir » qui doute des capacités d’Ali Bongo Ondimba à diriger le pays après son accident vasculaire cérébral d’octobre 2018 à Riyad en Arabie Saoudite.

Ce 21 janvier 2022, Ali Bongo est attendu devant la Cour de Cassation accompagné de ses avocats Mes Minko-Mi-Ndong et Bhongo Mavoungou, indique le site Gabon review. Com.
Alors que tout le monde pensait l’affaire finie,  Me Guy Christian Meye M’Ekomie, greffier en chef de la Cour de cassation, a  fait parvenir le 17 janvier un avis d’audience dans le cadre de l’assemblée plénière prévue le 21 janvier à 10 heures, à Libreville, annonce le premier journal gabonais en ligne.

En rappel,  juste quelques temps après son AVC un groupe de 10 personnes des personnalités de l’opposition et de la société civile s’étaient regroupé au sein d’un collectif dénommé  » Appel à Agir « avaient demandé une expertise médicale sur les prédisposition du président de la République à diriger.

Facebook Comments