En 2022, le Gabon est appelé à tirer partie de son secteur touristique. C’est ce qu’a révélé récemment le magazine américain Condé Nast Traveller qui a inscrit le pays dans la liste des 22 meilleures destinations à visiter au cours de cette année, faisant du tourisme un secteur attractif au cours de cette année.

Au Gabon, « les voyageurs pourront découvrir, au-delà des confins de Loango, des tortues luths nichant dans la dunes de sable le long des rives du parc national de Pongara, des baleines jaillant parmi les vagues bleues qui se brise à Mayumba… », a fait remarquer il y a quelques semaines le magazine lors de la publication de sa liste.

Le focus du magazine sur le pays repose sur les efforts consentis par le Gabon pour préserver sa biodiversité. Laquelle s’illustre désormais comme un modèle de réussite en matière de gouvernance verte au-delà du continent. En effet, avec ses 13 parcs parc nationaux, son réseau de 20 parcs marins et réserves aquatiques protégées et une politique de conservation stricte, le Gabon offre un cadre idéal aux touristes pour expérimenter de nouvelles aventures touristiques.

Pour pleinement profiter de ces avantages, le pays, par l’intermédiaire d’un partenariat public-privé à travers le projet « Ecotourisme africain safari » chapeauté par le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS), le Luxury Green Resorts avec l’implication de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), veut valoriser son potentiel écotouristique par l’emprise de ses spécificités environnementales.

Ce projet, accolé à la politique nationale en matière de tourisme, pourrait permettre d’attirer environ 100.000 visiteurs par an avec une perspective de retombée financière d’environ 25 milliards de francs CFA. Au-delà de ce projet, le Gabon envisage attirer à l’horizon 2025, près de 500.000 touristes. C’est pour être en adéquation avec ces ambitions que la plupart des parties prenantes au secteur, en tête desquels, le ministère du Tourisme se mobilisent pour insuffler un vent de résilience en matière de tourisme.

Facebook Comments