Dans le cadre de ses prérogatives, une mission de contrôle des projets d’infrastructures du gouvernement a séjourné dans la province du Woleu Ntem, première étape, après celle effectuée dans l’Estuaire d’un long périple à l’intérieur du pays. Yves Sylvain MOUSSAVOU, Secrétaire Exécutif du Conseil National du Plan d’Accélération de la Transformation (SE CNPAT), accompagné d’experts sectoriels dans les domaines de l’Education, de la Santé, de l’eau, de l’Energie et des Routes, évaluent le niveau d’évolution des différents chantiers initiés par l’Etat.

Dans la ville d’Oyem, ce sont dix structures qui ont été visitées. Il s’agit entre autres, du Centre de Santé d’Ebeigne exécuté à plus de 90%, l’Antenne provinciale de l’Office Pharmaceutique Nationale à 85%, la réhabilitation de la subdivision de TP à 85%, l’internat du lycée Richard Nguema Békalé, complètement achevé. Si certains chantiers n’ont pas démarré, d’autres, à côté de ceux quasiment bouclés sont avancés à près de 50%.

La mission s’est ensuite rendu à Bitam et dans la zone des Trois Frontières où les chantiers touchant à l’Eau et à l’Energie ont été évalués. La ceinture Biyi – Meyo Kié – Eboro – Biyi est en voie d’électrification, tout comme le district de Bikodom dont les groupes électrogènes alimentent 3 localités.
Le district est, désormais, alimenté par un château d’eau d’une capacité de 1000m3.
En ce qui concerne le domaine des infrastructures portuaires, Eboro se dote d’un port sec dont les travaux des quais de transbordement et l’ensemble de la concession sont avancés à près de 65%.

Il convient de préciser que l’objectif de cette mission de contrôle est de s’assurer du respect des différents cahiers de charge des Entreprises et des Bureaux de Contrôle dans le but ultime de les encourager à respecter les temps d’exécution afin de livrer l’ensemble des infrastructures dans les délais requis. La mission se poursuit du côté de Medouneu avant d’aller à la conquête de l’Ogooué Ivindo, dans les tous prochains jours.

Facebook Comments