Alors que les festivités marquant la fin de l’année 2021, se sont soldées par une mobilisation tout azimuts des ministres et autres hauts cadres de la République à l’égard de l’arrière-pays dont ils sont originaires, le Prof. Lee White, qui se revendiquent à tout vent être de la Lopé s’est manifesté par un silence inouï à l’égard de cette localité qui l’a accueilli.

D’Alain-Claude Bilie-By-Nze à Madeleine Berre en passant par Hugues Mbadinga Madiya à Biendi Maganga Moussavou pour ne citer que ces ministres, sans oubliés d’autres hauts cadres de la République, tous, le lapse des célébrations de noël et de la Saint-Sylveestre ont arboré le costume de père noël pour honorer les leurs à travers le Gabon.

Le Prof. Lee White, qui se revendique et pourtant être « Okandais de la Lopé« , comme à la coutume, est resté muet à l’égard des « siens ». Déjà que la localité dont il se revendique est dépourvue de tout, avec une aggravation du chômage des jeunes favorisé par le sous-développement de celle-ci. Et dire que l’arrivé de Lee White, ce fils « Anglais-Okandais » que la localité a accueilli sans rechigner, nourrit de sa culture et favoriser l’élévation hiérarchique n’a guère de reconnaissance à son égard.

Si ce fait n’est pas nouveau mais plutôt rarissime pour un ministre de la République au Gabon, il faut dire que la nomination de Lee White au ministère des Eaux et Forets n’a jamais impacté la condition de ses frères et sœurs okandais. Pas plus pour ceux et celles travaillant à l’ANPN qu’il a dirigé durant quelques années.

Dans la douleur d’une superposition des carences, les populations de la Lopé sombrent dans l’oubli par manque de TOUT. Une route inaccessible, une ville peu attrayante malgré son statut de capitale touristique, le manque d’entreprise, de loisirs, lesquelles se mêlent à l’exode rural qui tue à petit feu cette belle localité.

Au vu de cela, c’est à croire que le tout puissant ministre d’Ali Bongo Ondimba n’a que faire de la politique de proximité prônée par le président de la République. Cette histoire nous montre peut-être à quel point la Lopé et par généralisation le Gabon n’est qu’un pays à profit personnelle pour l’incontestable ministre des Eaux et Forêts ?

Facebook Comments