La société d’exploitation du Transgabonais, a lancé la dernière phase de la campagne de sensibilisation sur la sécurité, auprès des populations vivant aux abords du chemin de fer.

Ce mercredi 17 novembre 2021, Campagne de sensibilisation débutée en mai 2019, dans les établissements scolaires du tronçon Milole-Franceville, et qui avait pour thème  » La sécurité ferroviaire aux abords des voies ferrées et la traversée des passages à niveau ». La sensibilisation se poursuit pour la phase 2, cettefois-ci dans la coordination 1, par l’école publique de l’Octra1.

Cette croisade rentre dans sa phase finale. Les agents sensibilisateur vont sillonner pendant un mois 47 établissements d’Owendo à la gare Oyane.

Ce qui ne manque pas de réjouir les populations et les responsables des établissements scolaires impactés par le Chemin de Fer.

Pour Jean Dax Koumba Maganga, directeur de l’École publique de l’Octra1, qui a accueilli les responsables de Setrag et ceux de l’Agence de Régulation du Chemin de Fer (Artef), ce dernier s’est réjoui d’une telle action.

 » Par le passé, il y a eu beaucoup d’accidents ferroviaires. Cette campagne est vraiment la bienvenue », s’est-il réjoui.

 

Il faut noter que cette campagne de sensibilisation, vise à impulser la dynamique d’amélioration de la sécurité dans les périmètres du Chemin de Fer de la Société d’Exploitation du Transgabonais (Setrag). Une résolution des bailleurs et adopté par la politique RSE d’Eramet pour maintenir une communication auprès des riverains vivant proche du chemin de fer.

 

 » L’importance de cette campagne est de diminuer les accidents que l’on peut aujourd’hui avoir sur la voie ferrée. C’est la suite directe d’un événement qu’on en fait en février dernier sur le tronçon Milole-Franceville, où nous avons ciblé les établissements scolaires de la zone et là, on refait la même action sur la coordination 1 entre Owendo et Oyane. C’est près de 47 établissements. Le but, c’est de véritablement sensibiliser les enfants, les instituteurs et les directeurs. On lance cette sensibilisation pour environ un mois. Nous avons avons 50 sensibilisateur, dont 48 de la communauté et 8 employés de Setrag », a indiqué Madame Teloul Isabelle, directrice développement durable, de la Setrag

La campagne de sensibilisation rentre dans une démarche préventive aux fins de réduire de façon drastique la question des risques d’accidents entre les trains et les communautés vivant aux alentours du Chemin de Fer. Mais aussi elle vise à donner à ces derniers des éléments de langage pour les amener à changer de comportement.

Pour le représentant de l’ARTEF, « Cette campagne est une campagne salvatrice qui concerne des vies humaines. ARTEF ne pouvait pas rester en marge de ce type d’événement, au tant plus qu’elle concerne les populations environnantes et des populations qui séjournent pour un temps le long du chemin de Fer. C’est une action que nous encourageons par cette action permet de sauver des vies ».

Les responsables de la Setrag ont d’ailleurs distribuer une bande dessinée où l’on retrouve des informations sur les mauvaises pratiques à écarter des habitudes des riverains.

Facebook Comments