Le Fonds Monétaire International (FMI) vient de publier les dernières prévisions et statistiques qui devraient être confirmées à la fin de l’année en cours . Et selon l’institution, plusieurs pays africains vont connaître « un niveau d’endettement particulièrement élevé, et qui devrait même dépasser en fin d’année 2021 la barre symbolique des 100 % du PIB pour sept d’entre eux ».

 

Dix pays africains sont particulièrement ciblés par ses prévisions de taux d’endettement les plus élevés en Afrique : le Soudan, avec une dette publique équivalant à 209,9 % du PIB, l’Érythrée (175,1 %), le Cap-Vert (160,7 %), le Mozambique (133,6 %), l’Angola (103,7 %), la Zambie (101,0 %), Maurice (101,0 %), l’Égypte (91,4 %), la Tunisie (90,2 %) et la République du Congo (ou Congo-Brazzaville, 85,4 %).

 

Le Gabon, malgré une dette estimée à un peu plus 6 500 milliards, ne figure pas dans cette liste des dix pays africains les plus endettés d’ici la fin de l’année en cours. Seulement donc trois pays de l’Afrique francophone apparaissent dans ledit classement (Maurice, Tunisie et Congo Brazzaville). L’indicateur d’une certaine stabilisation de la dette globale de cet espace au cours de cette même année,  » l’Afrique francophone demeure la partie la moins endettée du continent, notamment du fait du dynamisme économique de la majorité de ses pays ».

 

Facebook Comments