Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux ce dimanche 24 octobre, Stive Roméo Makanga, le patron de Kongossanews, un média numérique d’analyses et d’investigations, a dit être agacé par l’instrumentalisation de la presse indépendante par Jessye Ella Ekogha, le porte-parole de la présidence de la République. 

 

En effet, tout est parti d’un échange entre Steeve Charles Bibalou, le directeur de la publication du journal La Calotte, et Stive Roméo Makanga. Le dernier cité a été littéralement insulté dans le journal de son confrère, et traité de tous les noms de volatiles après une analyse sur la pertinence du porte-parole de la présidence de la République.

 

L’ayant rencontré, Steeve Charles Bibalou a dit ne plus être au contrôle de son propre journal, et que Jessye Ella Ekogha en serait le nouveau maître, contre versement d’un petit quelque chose.

 

Une information qui n’a pas surpris le patron de Kongossanews, qui affirme d’ailleurs détenir d’autres informations compromettantes pour le collaborateur du chef de l’État.

 

Dans un échange violent sur les réseaux sociaux, Stive Roméo Makanga a dit s’être abstenu d’intenter une action en justice et auprès du régulateur contre son confrère, « pour ne pas ternir l’image de la corporation ».

 

Dans sa déclaration, Stive Roméo Makanga a annoncé des actions contre le porte-parole de la présidence de la République, pour dénoncer l’intrusion de ce dernier dans la presse indépendante, l’instrumentalisation des médias, auprès des associations qui militent pour la liberté de la presse, la Haute autorité de la communication, ainsi qu’auprès de la cellule Afrique de Reporters sans frontières.

 

D’autres journalistes devraient se joindre à lui, d’ici peu.

Facebook Comments