LE PÉRIPLE qu’effectue, dans certaines provinces, depuis le samedi 16 octobre 2021, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, du Transfert de technologies, de l’Education nationale, Chargé de la Formation Civique, Pr Patrick Mouguiama- Daouda, connaît un réel retentissement.

L’intérêt de la communauté éducative nationale en faveur de cette tournée provinciale, entamée dans L’Ogooué-Maritime (Gamba), puis menée au pas de charge, lundi 18 octobre, dans la Nyanga (Tchibanga) et la Ngounié ( Ndéndé, Lébamba, Mouila), est à la fois manifeste et digne d’éloges.

Partout, les acteurs du secteur Éducation ont pu mesurer la forte portée symbolique entourant ce déplacement de l’autorité ministérielle.

Dans l’une et l’autre des localités visitées, le ministre s’est employé à développer un discours mobilisateur et fédérateur des énergies en ce début d’année académique 2021-2022 encore impactée par la crise sanitaire de la Covid-19.

L’axe principal de son intervention a donné lieu à un plaidoyer fort au profit de la modernisation des pratiques managériales dans les établissements scolaires du premier et second degré.

 » Il faut une vraie inversion mentale positive en matière de gouvernance de nos établissements scolaires » a indiqué le Pr Patrick Mouguiama-Daouda devant l’administration scolaire à Tchibanga.

Ce discours favorable à l’appropriation des organes de gouvernance effective des établissements, en tête desquels les Conseils d’Administration et d’Établissements, constituent des gages d’un management participatif et transparent des institutions scolaires.

Comme la veille à Gamba, dans toutes ces localités, il n’a eu de cesse d’inviter les responsables scolaires à travailler  » la main dans la main » avec les Collectivités locales, les associations des parents d’élèves (APE), les coopératives et les notables.

Autant d’acteurs sensibles aux autres thèmes abordés en profondeur par le ministre. A savoir :

La Formation du citoyen, la culture écologique et le développement durable, la sanctuarisation nécessaire de l’école, la sécurité et l’identification du patrimoine de l’Education nationale, la sécurisation sanitaire, la régularisation des situations administratives, la réflexion en cours sur la régionalisation éventuelle des postes budgétaires, les affectations des personnels, le logement social…

En outre, il a fait valoir les partenariats stratégiques avec les organismes du système des Nations-unies pour hâter de nombreux projets sociaux-économiques jugés vitaux à l’unisson.

Enfin, on rappelle que la délégation ministérielle, comprenant de hauts responsables de l’administration et des proches collaborateurs a visité, partout, de nombreux établissements du primaire et du secondaire, en particulier ceux en réhabilitation et les internats de l’arrière-pays.

Demain, la scénographie de ce périple prévoit un déplacement dans le Moyen-Ogooué. Ultime étape de cette première phase de la tournée provinciale inhérente à la rentrée scolaire 2021-2022.

Facebook Comments