LES RIDEAUX SONT TOMBÉS, hier, sur le SÉMINAIRE visant à élaborer UNE STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE.

Organisé en collaboration avec l’UNICEF, mercredi 29 et jeudi 30 septembre2021, ce rendez-vous inédit a été marqué par l’engagement de la tutelle à promouvoir, plus que jamais, une politique de  » Tolérance Zéro » en matière de Violences sous toutes ses formes en Milieu Scolaire.
‘ Il fallait faire en sorte que cette orientation active dans les établissements, à travers les Auxiliaires de sécurité, et qui mettait à contribution les acteurs des établissements
et la Police, soit élargie à d’autres institutions, pour que chacun comprenne que ce sera dorénavant tolérance zéro' » …
Face aux violences perpétrées dans le secteur Éducation au cours de cette année académique 2021-2022.
Cette promesse est un engagement ferme du Pr Patrick MOUGUIAMA-DAOUDA, Ministre en charge de l’Education et de la Formation Civique lors de cet important rendez-vous à forte tonalité sociale et stratégique.
De ce point de vue, son succès est retentissant, au regard de la diversité des acteurs présents :
Institutionnels émanant de tous les secteurs de l’administration publique, les partenaires au développement et sociaux, les Confessions religieuses, les associations et ONG, les coopératives scolaires…
L’intérêt partagé autour de cette rencontre se fonde davantage sur ses enjeux considérables.
A savoir, renforcer la formation des acteurs sans exclusive, voire les curriculas, améliorer le cadre réglementaire et les conditions d’accompagnement, intensifier la sensibilisation pour hâter la dissuasion des potentiels auteurs d’actes répréhensibles.
 » Merci à l’UNICEF qui a permis de réaliser cette Enquête (…) Merci à l’UNESCO et à tous les partenaires au développement qui nous accompagnent. Merci à tous ici présents » a fait savoir le Ministre avec force.
Avant d’indiquer sur le ton du pragmatisme :
« A la suite de la remise de votre Rapport, il faudra mettre en place un Comité de Suivi, pour l’application des Résolutions et la confection d’une Feuille de Route robuste, avec des échéances précises, de telle sorte que nous atteignons les objectifs fixés ».
Rappelons que ce Séminaire, dont le Rapport final a été présenté dans ses grandes lignes par Madame Mebalé, Directrice générale de l’Enseignement scolaire normal (DGESN), assurant la vice-présidence du Bureau, sous la présidence de M. Théodore KOUMBA ( SG Éducation nationale), était articulé autour de quatre Commissions :
Formation, Sensibilisation, Accompagnement, Sanction.
Son objectif essentiel étant d’apporter des solutions efficaces, originales et pérennes en vue de l’élaboration d’une STRATÉGIE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE.
« Notre fierté, à l’UNICEF, est de communiquer sur l’impact d’un phénomène de société, en le projetant sur le développement de l’ensemble du pays » s’est ainsi félicité, pour sa part, Marie-Noël Zagré, Représentant résident du Bureau de l’UNICEF au Gabon.

Facebook Comments