Le 24 septembre dernier, des agents des Forces de police affectés à la police municipale de Franceville, se sont signalés par des actes peu recommandable.

Ces derniers qui ont posé un acte de nature à salir la réputation de leur corps, ont été filmés, brutalisant un jeune homme. La scène se déroulait au niveau de la maison de la femme située dans le 1er arrodissement de la commune de Franceville. Un témoin raconte: « Il a fallu une intervention des habitants du quartier pour sortir le jeune homme des bras de ses bourreaux

A l’origine de cet acte, la pose d’un sabot sur l’une des roues d’un véhicule à usage clando, pourtant bien stationné aux dires des riverains. Ce qui a surtout mis le feu aux poudres, c’est l’attitude par la suite adoptée par les agents qui voulaient à tout prix rentrer en possession des pièces afférentes à la conduite du véhicule et même de la clé de contact

Un comportement qui n’a pas été du goût de nombreux usagers qui se sont rués sur les trois policiers zélés, les empêchant d’embarquer le jeune homme. Le témoin qui s’est confié à nous ajoute: « La première adjointe au maire du 1er arrondissement qui venait s’enquérir de la situation a la demande de la population a été huée et brutalisée  par les policiers » qui devraient pourtant comprendre qu’ils ne sont pas au-dessus de la loi et qu’ils peuvent, en cas d’abus d’autorité ou de comportements déviants, être sanctionnés

Selon des sources concordantes, la capitaine Sandra Luce Ngouani épouse Oyiba, responsable de la police municipale de Franceville, serait le mal de cette unité. Elle brille, affirment diverses sources, par son impolitesse et son refus de reconnaître l’autorité du maire de la ville de Franceville.

Facebook Comments