Le Dr. David Yonggi Cho, né Paul Yunggi, est décédé hier en Corée à l’âge de 85 ans. Le prédicateur qui avait pris sa retraite de la direction de l’église en 2008 et nommé pasteur « émérite », est décédé hier à 7h13 du matin dans un hôpital de Séoul, a rapporté le Christian Post. Il était hospitalisé pour une hémorragie cérébrale depuis juillet 2020.

Né le 14 février 1936 en Corée du Sud d’une famille bouddhiste, David Yonggi Cho se convertit à l’âge de 17 ans. Alors atteint de tuberculose, les médecins lui avaient annoncé qu’il allait en mourir. Guéri miraculeusement de cette pathologie, David Yonggi Cho décide de se mettre au service de ce Dieu qui l’a guéri.

En 1958, il est diplômé du Full Gospel Bible College et investi dans le ministère à plein temps. À la même époque il fonde, avec sa belle-mère Choi Ja-shil, la Yoido Full Gospel Church (Assemblées de Dieu), qui est aujourd’hui considérée comme la plus grande congrégation chrétienne du monde avec plus 800.000 membres.

Pourtant cette «méga church» démarre avec cinq fidèles tout juste. Et ce, alors que le pays faisait face aux conséquences de la guerre de Corée qui s’est achevée en 1953. Sous sa direction, l’église a connu une croissance fulgurante, devenant un symbole de l’expansion rapide du christianisme dans ce qui était alors un pays profondément influencé par le confucianisme.

Son secret, une évangélisation de proximité qu’il va appeler « les cellules de maison ». La stratégie consiste simplement à établir des mini églises dans les domiciles des fidèles afin de « se rapprocher au maximum des âmes à évangéliser » explique-t-il dans un de ses best-sellers La quatrième dimension. « Les cellules de maison sont la clé de la croissance de l’église. C’est la clé pour atteindre les gens » disait-il.

À l’annonce de sa mort, les hommages se multiplient à travers le monde, et le Gabon n’est pas en reste. L’évêque Mike Steve Joctane, leader des ministères Christ Révélé aux Nations (CRN), salue la mémoire de celui grâce à qui lui et les gens de sa génération ont été « formés et construits dans la foi ». Le révérend Nadia Joctane rend hommage à « ce grand général de Dieu qui a impacté des milliards de vies de par le monde ». Le pasteur Henri Koumba qui vit désormais du côté de l’hexagone, se souvient « des messages revivalistes » de l’illustre disparu lors de son passage au Gabon. Le Prophète Jacques Neema, quant à lui, souligne une perte pour la communauté chrétienne.

Le Dr. David Yonggi Cho qui avait déjà perdu son épouse il y a quelques temps, laisse derrière lui trois fils et de millions de disciples inconsolables.

Par Gaël Ossougho.

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments