Arrêtées momentanément dans le département de la Douigny au PK52 après Mourindi pour cause de maintenance des machines, les opérations de réforme de la chaussée sur l’axe Tchibanga – Moabi reprennent cette semaine.

Une mission des spécialistes de TractAfric, conduite par Geoffroy LISSENDI, a procédé, pendant 48h dès le dimanche 11 juillet 2021 avec l’appui des techniciens locaux des TP, à la révision du bull, de la niveleuse, du compacteur et de la tractopelle ou chargeur pelleteuse affectés pour la circonstance par le Ministère des Travaux Public.

Ce lundi 12 juillet 2021, le Directeur Provincial des TP Emery Sosthene BOUASSA s’est rendu à Mourindi pour constater l’effectivité de la maintenance. Laquelle consistait à la filtration, les huiles (vidange) et les paramètres sur les 4 machines.

Satisfait de l’intervention éclairée de l’équipe de mission, le directeur provincial, BOUASSA a remercié les plus hautes autorités de la République, en tête desquelles le chef de l’État Ali BONGO ONDIMBA. Fort du partenariat conclu avec TractAfric pour l’accompagnement technique des TP.

« Il faut dire que cette révision s’imposait, au delà de la durée (1000 heures de travail) définie par le fabriquan, pour des engins encore sous contrat avec le fournisseur. Ce qui justifie leur mise à l’arret à la 1ère semaine du mois de juin 2021 ».

Dans l’intervalle, l’équipe technique poursuivait le débitage de platelage pour la réfection des ponts en bois de moindre taille. Ceux des grands cours (Douigny et Moukalaba) nécessitant un appui conséquent à la Direction Provinciale des TP confrontée aux moyens de fonctionnement.
Notons aussi que le manque des bennes, pour le rechargement du lineaire, limite les opérations à la réforme de la chaussée. Après la Douigny (Moabi), ces travaux, entamés mi-février dernier par le tronçon Pegnoundou – Tchibanga (RN6) puis Sokoma – Tchitala (Basse Banio), vont se poursuivre par Mongo (Moulengui Binza) et boucler, si possible, par la Doutsila (Mabanda).

Source : Radio 5

Facebook Comments