Léa Mikala, ancien ministre délégué, nous a accordé une interview,. Dans laquelle belle évoque le manque de solidarité et l’absence de leader dans le département de la Douiny à Moabi. Elle se positionne comme leader.

Gabon infos : comment se porte Moabi à l’heure actuelle ?

Moabi se porte très mal, politiquement par manque de leader qui prêche l’ unité et la cohésion des fils et filles de notre département. Nous constatons aussi un conflit de générations au niveau du relais et la succession entre les anciens et les jeunes au moment où les populations de Moabi aspirent au changement. Sur le plan social, culturel et économique, le problème s’oppose à l’engagement des jeunes filles dans la vie politique, pour un meilleur développement de notre département.

GI : que feriez-vous pour que les choses changent ?

Moabi ne se portera jamais bien si ses enfants ne regardent pas dans la même direction malgré nos différentes idées de positionnement.

Quelle est la vision de Léa Mikala épouse Lelgouarch pour le PDG?

Premièrement, je voudrais restaurer ,revitaliser et redynamiser le parti démocratique gabonais (PDG) dans tout le département en se positionnant en tant que leader politique du département.

Ceci consiste à rassembler tous les fils et filles du département même ceux des partis de l’opposition pour la cause du développement de notre contrer sur tous les plans amenant des actions très fortes attendues par les populations et soutenir la politique du chef de l’Etat son excellence Ali Bongo Ondimba qui prône pour le partage et la solidarité nationale.

 

 

Facebook Comments