Le président Gabonais, Ali Bongo va soutenir la professionnalisation du football gabonais pendant 3 ans, a indique. Gabonreview.

Le confrère ajoute que :
« le chef de l’Etat va soutenir pendant trois années encore, le processus de professionnalisation du football gabonais qui n’a pas abouti après neuf ans de soutien de l’Etat. «Des moyens colossaux ont été dégagés par l’Etat et il est difficile de faire machine arrière», a confié Ali Bongo à son ministre des sports ».

Le championnat de football et D1 et D2 va recevoir pour trois années supplémentaires, le soutien financier d’Ali Bongo. © D.R.

Après un galop d’essai de neuf ans, le football national n’est pas parvenu à se professionnaliser. Pas de quoi démoraliser Ali Bongo. Le chef de l’Etat entend soutenir le processus de professionnalisation du football pendant trois années supplémentaires, a annoncé le ministre des Sports le 8 juillet à Libreville. «Le chef de l’Etat m’a dit que nous ne pouvons plus reculer dans le processus vers le professionnalisme. Nous avons pris déjà neuf ans pour essayer de réussir le professionnalisme. Des moyens colossaux ont été dégagés par l’Etat et il est difficile de faire machine arrière», a rapporté Franck Nguema.

La professionnalisation du football a été lancée en 2012 à coups de milliards de francs CFA. Suite à un échec cuisant de ce processus, les championnats de D1 et D2 sont repassés au statut amateur dès la saison 2019-2020. «Et connaissant la situation dans laquelle se trouve les clubs, le chef de l’Etat a décidé dans sa magnanimité de soutenir encore le championnat national de football professionnel pendant trois ans. Car lui, le football professionnel n’est pas une utopie, mais un idéal que nous devons atteindre tous ensemble. Il y a des obstacles sur le chemin vers cet idéal. Et les dernières assises du championnat national ont servi à élaguer ces obstacles», a ajouté le ministre des Sports.

Franck Nguema s’exprimait à l’occasion de la présentation aux clubs de 1re et 2e divisions, du nouveau paradigme du football impulsé par les plus hautes autorités. «Aujourd’hui, nous devons changer notre mentalité de gérer nos clubs professionnels de football», a-t-il déclaré. Selon le membre du gouvernement, cette mutation passe par le triptyque nouveau management-spectacle sportif-ouverture du capital des clubs.

Avec Gabonreview.com

Facebook Comments