Arrivé à Mekambo, sur instruction du Premier Ministre à Mekambo, Mickael Moussa Adamou a réussi à ramener le calme après les incidents qui ont secoué le département de la Zadié, province de l’Ogooué-Ivindo.

Originaire de cette partie du pays, le Ministre de la défense nationale, Mickael Moussa Adamou, a réussi à arracher un apaisement des populations le temps pour les autorités compétentes de trouver des solutions afin de venir à bout du conflit homme-faune.

Il faut rappeler que les populations de Mekambo avaient manifesté leur colère suite aux ravages de leurs cultures par les pachiderms ( Éléphants), et se sentant faibles face aux éléphants, puisqu’elles ne peuvent pas tuer, ces animaux étant protégés.

Les manifestants avaient même chassé Frédéric Moungandza,le préfet de la localité de son domicile. Une situation qui avait provoqué des arrestations des soit disant meneurs, dont le maire de la commune, le président du conseil départemental, après l’annonce du décès par balle de Jean-François Ndong Aubame, un éco-garde affecté dans le coins.

Pour ramener le calme et la sérénité dans la région, le gouvernement s’était concerter avec des élus nationaux et locaux présents à Libreville, a vite dépêché une délégation composée constituée de Denise Mekam’ne et du ministre de la défense, Michael Moussa Adamo, sur Mékambo.

Sur place à Mekambo, le ministre Michael Moussa Adamo a usé d’un esprit de diplomatie durant les discussions avec les populations et les autres parties en conflit.

 

 

Facebook Comments