C’est l’information publiée par le journal La Lalibteville, site d’informations réputé proche de la présidence gabonaise. Selon le confrère, le Gabon veut rejoindre la demarche du Rwanda.

Le Gabon veut à son tour veut tourner le dos à la France comme l’a fait le Rwanda, le confrère d’appui sur le dernier séjour à Libreville de Luis Franceschi, le directeur général de la gouvernance et de la paix du Secrétariat du Commonwealth en début de semaine.
Le confrère confirme les avancées dans mes discussions d’entrée du Gabon au Commonwealth, organisé composé de 54 États.
Le chef de la délégation s’est entretenu avec le Président du Sénat, Lucie Aubusson Milebou Mbousou, avec le premier ministre.
Ali Bongo avait déjà annoncé l’intention du pays d’intégrer cette organisation

Le premier ministre, Ossouka Raponda a indiqué « Le Commonwealth et le Gabo partagent des valeurs communes notamment l’égalité, la démocratie et la non-discrimination. La volonté du Président de la République Ali Bongo Ondimba est d’ouvrir davantage notre pays à de nouveaux partenariats. Il en va de l’intérêt à la fois diplomatique et économique de notre pays. »

 

Le Commonwealth ou Commonwealth of Nations est une organisation intergouvernementale composée de 54 États membres qui sont presque tous d’anciens territoires de l’Empire britannique. Le Commonwealth a émergé au milieu du XXᵉ siècle pendant le processus de décolonisation.

 

Facebook Comments