Le 15 avril 2021, la Haute Autorité de la Communication (HAC), l’organe de régulation des médias au Gabon, à suspendu le journal privé la Cigale enchantée pour un mois.

La HAC accuse le journal de  » violations graves des règles de déontologie et d’éthique de la profession de journalisme  » dans sa parution N.027 du mercredi 14 avril 2021 comportant deux articles intitulés  » la persécution jusque dans l’au-delà  » et  » Hervé Moutsinga ou le scandale enfoui dans des déchets nucléaires « .

La sanction prononcée par le régulateur est critiquée par la direction de la publication du journal,  » la HAC a pris une décision de suspension dun mois contre notre journal suite à notre dernière livraison. Nous sommes étonnés de la décision. Nous n’avons jamais été auditionnés « .

Il faut rappeler que la HAC s’est auto-saisie pour sanctionner « la Cigale enchantée ».

Les textes nominatifs des Membres dans son article 36 dernier alinéa donne cette possibilité.

On regrette simplement qu’après plusieurs mois d’hibernation, due à la maladie de son président, la HAC a ressorti sa chicotte.

 

En ces temps de pandémie du Covid 19, les membres de cette institution doivent garantir les droits des populations à l’accès à l’information et veiller à ce que les médias puissent faire leur travail sans crainte et sans intimidation ni harcèlement.

Facebook Comments