Imboglio dans la délivraison des « laissez-passer » individuels par le ministère de l’Intérieur. Des agents du département ministériel chargés d’accomplir cette mission en cette période de Covid-19, font l’objet de critiques de la part d’usagers leur reprochant de monnayer leurs services. Accusations et attaques pleuvent sans qu’aucune réaction ne soit perceptible.

Devant cette situation pour le moins rocambolesque, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Lambert- Noël Matha, que nous avons rencontré le week-end dernier à son cabinet, s’est insurgé contre les personnes répandant ces nouvelles, selon lui, sans fondement, du moins tant qu’aucune preuve tangible et palpable sera apportée pour étayer ces allégations jusqu’ici mensongères.

Ce d’autant plus, nous a rappelé l’autorité ministérielle, que le laissez-passer est un document délivré gratuitement, les usagers étant simplement invités à formuler leur demande auprès du ministère de l’Intérieur, munie des pièces justifiant la nature de leur déplacement.

Pour le ministre qui a insisté sur la gratuité dudit document, il serait illusoire qu’un usager lui apporte la preuve du contraire et le convainque qu’il a remis à un agent une somme d’argent en contrepartie de la délivraison d’un laissez-passer.

 

Facebook Comments