En séjour dans le Département de la Basse-Banio, Aubierge Sylvine Ngoma Ministre Délégué auprès du Ministre de la Fonction Publique et membre du bureau politique du Parti Démocratique Gabonais, a communié le samedi dernier avec les siens, les chefs de quartier de la commune, chefs de regroupement et les notables.

 

C’est à la faveur d’une cérémonie organisée dans le strict respect des mesures barrières à sa résidence sis Tchiole- Ndembet de la commune que le Ministre Délégué à la Fonction Publique et de la Formation professionnelle, Aubierge Sylvine Ngoma a reçu la bénédiction des notables du département de la Basse-Banio.

Un événement qui fait suite non seulement à sa nomination en qualité de membre du gouvernement, mais également de son sens de partage et de cohésion dans cette partie du pays, confirmant son ascension au sein de l’échiquier politique dans la Basse-Banio.

 

Une cérémonie qui a réuni plusieurs notables , tout en remerciant le Président de la République son Excellence Ali Bongo Ondimba qui prône l’unité et le vivre-ensemble. Les notables ont également exhorté celle qu’ils considèrent comme leur fille à promouvoir les valeurs de rassemblement et d’unité. << C’est un devoir et une obligation importante, en tant que Ministre de la République>> ont t-ils lancé.

 

Prenant la parole Aubierge Sylvine Ngoma, a dit prendre la mesure de sa partition non seulement en tant que leur fille mais aussi sur le plan politique. A cet effet , elle a appelé au rassemblement des filles et fils de la Basse-Banio pour oeuvrer à son développement.

 

<< Individuellement, nous ne pouvons rien faire de grand. Mais collectivement nous pouvons tout construire . C’est cela que le Président de la République Son Excellence Ali Bongo Ondimba qui a tant donné à notre province , attend de nous … Ressaisissons-nous , Unissons -nous , construisons des ponts et non des murs entre nous car ce n’est qu’ainsi que la Basse-Banio gagnera.

Une Nyanga unie, autour du Président de la République, c’est une Nyanga qui gagne>>, a t-elle martelé.

 

Source: ImpactGabon

Facebook Comments