L’Algérie a lancé le 30 janvier sa campagne de vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin russe Spoutnik V. Les premières doses du vaccin développé par le laboratoire russe Gamaleya ont été injectées aux publics prioritaires dans la ville de Blida, située au sud-ouest d’Alger. Le Ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid faisait partie des officiels ayant assisté à la vaccination de la première patiente à Blida. 

 

Les premières doses ont bénéficié en priorité au personnel soignant, aux personnes âgées et à celles atteintes de maladies chroniques.

L’Algérie compte pour l’heure 107 122 cas et 2 888 décès dus au Covid-19, pour une population de 42,2 millions d’habitants. Le gouvernement promet des vaccins en quantité suffisante Le Premier ministre algérien a promis dimanche que son gouvernement allait acquérir des vaccins anti-Covid en quantité suffisante, au lendemain du lancement de la campagne de vaccination qui va durer « toute l’année ». «La quantité du vaccin sera suffisante tout au long de cette année. Cette opération ne va pas se dérouler sur un ou deux jours mais elle va s’étaler sur toute l’année», a déclaré le Premier ministre devant les journalistes, peu avant de se faire vacciner dans une polyclinique d’Alger.

Facebook Comments