Les populations du département de la Doutsila, ne savent plus à quel saint se vouer. Pour cause, la route qui part du village Nyali à la frontière avec la République du Congo est devenue impraticable.

 

La seule route du département de la Doutsila est dans un état qui laisse à désirer. Il faut saluer le courage des usagers qui empruntent cette voie de communication, car c’est un véritable chemin de croix surtout en saison sèche.

 

Depuis plusieurs années, cet axe n’a plus fait l’objet de travaux d’entretien de la part des autorités en charge de ce secteur bau sein du gouvernement.

 

Une triste réalité qui n’est pas du seul département de la Doutsila. Plusieurs routes gabonaises de l’arrière-pays sont dans un état pitoyable.

Mabanda, chef lieu du départ de la Doutsila se trouve parfois en manque de carburant, car la route est dans un état de dégradation avancé. La société forestière responsable de cette dégradation, ne fait rien pour améliorer les conditions des populations.

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments