Le président russe a évoqué avec la chancelière allemande l’éventualité d’une «production conjointe de vaccins» contre le coronavirus. Lors d’une conversation téléphonique le 5 janvier, le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel ont abordé «les questions de coopération dans la lutte contre la pandémie de coronavirus», selon un communiqué du Kremlin.

«L’accent a été mis sur les perspectives possibles de production conjointe de vaccins. Il a été convenu de poursuivre les contacts à ce sujet entre les ministères de la Santé et d’autres organismes spécialisés des deux pays», est-il précisé dans le communique. Fin décembre, le porte-parole du Kremlin a déclaré que le Spoutnik V, développé par le centre Gamaleïa en collaboration avec le ministère russe de la Défense, était devenu «l’un des vaccins les plus demandés au monde», rendant peu valides les attaques contre lui. La vaccination de la population russe à l’aide du Spoutnik V a commencé début décembre et des lots ont été envoyés notamment en Biélorussie, en Serbie et en Argentine. L’Inde doit notamment aider à produire 100 millions de doses du Spoutnik V et des partenariats ont été signés avec le Brésil, la Chine et la Corée du Sud, pour aider à accélérer la production de ce vaccin. L’Allemagne, de son côté, a entamé la vaccination de personnes âgées et personnels soignants du pays, avec le vaccin de l’américain Pfizer et de l’allemand BioNTech.

Facebook Comments