Pourtant prélevées sur leurs salaires, et inscrits sur les bulletins de paie, les employés de l’Autorité de Régulation des Transports Ferroviaires (ARTF), ne comprennent pas où va l’argent collecté pour leurs cotisations sociales.

 

Depuis des nombreuses années, les employés de cette boîte font le constat du non-versement des cotisations CNSS et de CNAMGS ce, malgré les prélèvements observés dans les salaires agents de cette boîte.

 

C’est du moins ce qui a constitué l’essentiel du conseil syndical, tenu ce 16 janvier 2021 au siège de la confédération démocratique des syndicats autonomes (CDSA), dans la commune d’Owendo.

 

Nonobstant le réajustement du bureau qui se voudrait désormais plus dynamique que dans le passé, le syndicat national des agents de l’autorité de Régulation ferroviaire (SNARF) entend mettre un accent particulier sur les questions liées aux cotisations de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale(CNAMGS), sans omettre les aspects de suivi des carrières des agents et les avantages qui pourraient concourir à l’épanouissement des employés de L’ARTF.

 

 » nous sommes à la nouvelle année, il en était temps pour nous de se retrouver oui, mais surtout, de faire le reajustement du bureau, le bilan du passé et des perspectives pour l’avenir qui puissent trouver notre assentiment tous. Je vais citer pêle-mêle, la CNSS, LA CNAMGS, le suivi des carrière des agents, les meilleures conditions de travail, etc…) a indiqué Dany Mvouma, président du Syndicat national des agents de la régulation ferroviaire (SNARF).

 

Mbou Mbine Aloïse, président de la CDSA, qui a convoquè ce conseil syndicale, a souhaité voir les problèmes des employés se résorbé.

 

« C’est à ma demande urgente que ce conseil syndical s’est tenu car, il fallait non seulement réajuster le bureau mais aussi, impulser la dynamique au sein du nouveau bureau, afin d’obtenir des meilleurs résultats pendant cette année 2021. Le non-versement des cotisations CNSS et CNAMGS constituent déjà un gros problème au sein de l’ARTF. Aussi, il y a bien d’autres axes comme le plan de carrière des agents, sans oublier les conditions de travail également », s’est-il indigné.

 

Rappelons-le, l’ARTF est née sous la volonté du Chef de l’Etat Gabonais, Ali Bongo, sous l’ordonnance n°017/PR/2010 du 25 février 2010 pourtant création, attribution, organisation et fonctionnement de l’Autorité de Régulation des Transports Ferroviaire (ARTF).

 

Ainsi, l’ARTF est donc une entité du domaine ferroviaire dont les missions sont le contrôle, l’arbitrage et bien d’autres.

 

Il faut rappeler que c’est en 2014 qu’est né le SNARF ARTF, une organisation syndicale pour mieux encadrer et de garantir les intérêts des employés de l’ARTF.

 

Affaire à suivre…

Facebook Comments