Le développement de la Communication publique reste également une préoccupation majeure pour le Premier Magistrat de la Cité NKOUM-EKIEGN. Sous un autre regard l’information municipale, qui apparaît en premier lieu l’une des formes de la Communication politique locale sollicite bien évidement l’apport et l’accompagnement des organes de presses locales pour une meilleure fluidité de l’actualité de la Ville.

Et comme pour donner un souffle nouveau en cette debut de l’an 2021, le N°1 de la Ville, Christian ABESSOLO MENGUEY, en présence du Chargé de la Communication Municipale, Constant OYAME NDONG, était ce lundi 11 janvier 2021 face aux hommes du monde médiatique dont la Ville a toujours eu recours dans ses activités quotidiennes et certains optant souvent pour la chaise vide.

 

Ainsi cette rencontre inédite, qui s’est tenue à son Cabinet de travail dans l’après-midi, visait à lever certains doutes et d’éclairer certaines zones d’ombre de nos confrères de la presse locale qui pour quelques-uns par des réunions nocturnes tenues ça et là, se qualifieraient selon leurs propres termes des « non-considérés » par l’Institution Municipale en matière de couverture d’évènement assorti de la non satisfaction à une réclamation d’un « fameux cachet autrement dit Gombo », libellée par l’expression magique « la Presse se retire ».

Au cour de cet entretient qui s’est déroulé en l’absence d’un représentant de la première Radio publique locale dite Radio 9 et celle communautaire appelée Radio Maria, l’on peut noter deux points essentiels qui ont été dégagé à savoir les préoccupations de nos journalistes et animateurs face à un dysfonctionnement de couverture des activités municipales afin de ramener la sérénité et celui d’examiner sur le plan municipal quel traitement réserver à ses organes de presse pour cette nouvelle année qui marque le point d’une nouvelle collaboration des deux parties.

 

Les confrères qui y ont répondu présents à l’invite de l’Edile, dont Gabon Première, représentée par Eugène EKOGHA OWONO, le quotidien l’UNION représenté par Emmanuel EBANG MVE, et la Radio ADO FM dite la Voix de la Commune dont prenaient pour compte Messagerien ENGO OBAME, Roméo OVONO MBA et Constant ASSOUMOU AKUE tout en appréciant la démarche de l’Autorité Municipale et son ouverture d’esprit, d’une première du genre, se sont exclut de cette assertion « des non-considérés » saisissant plutôt de ce milieu pour notifier à leur interlocuteur les difficultés qui freinent le cours normal de l’exercice à leur métier de recueillir, découper et mettre sur la place publique l’information.

Toute chose qui a permis à l’Autorité Politique et Administrative de la Ville à encourager ces derniers à jouer pleinement leur rôle dans la Cité, celui de porter à la connaissance de l’opinion publique des informations qu’il faut et fiable axées sur des thématiques qui relèvent de la vie quotidienne et de mieux alimenter leurs organes de presse dont l’importance compte pour la Municipalité.

 

Enfin, c’est donc près d’une heure d’horloge que le Maire prenant congé de ses hommes dits du 4e pouvoir notamment de le monde de la Communication n’a pas manqué de leur décliner quelques aspects politique, social et économique aussi de l’appui de son plan d’action en matière de NTIC qui vise à rénover la Communication Municipale et locale. Des éléments qui sont déjà inscrits dans sa feuille de route de 2021.

Service Communication de la mairie d’Oyem

Facebook Comments