Nous publions inextenso le coup de gueule d’Impact Gabon. Lecture…Lorsqu’un prétendu journal crédible se spécialise dans la désinformation, il est d’autant plus simple de classifier sa ligne éditoriale.

 

LA LETTRE DU CONTINENT est un piètre journal à sensation qui au détriment de l’éthique de sa profession régit par les codes journalistiques, se lance dans une diatribe dont l’objectif clairement apparent est de nuire. Un amateurisme déplorable et désolant, au vu de sa parution du 25 Novembre 2020, dans laquelle il s’est émoustillé à écrire un récit monté de toutes pièces sur BILAL, fils du Président de la République son excellence Ali BONGO ONDIMBA.

 

Un tissu de mensonges certainement inspiré par des mains tapis dans l’ombre aux desseins inavoués, qui font l’amalgame de la liberté d’expression au point de porter atteinte non seulement à l’institution qu’est le Chef de l’Etat, mais également à l’intégrité d’une famille qui au delà de tout, a toujours prôné le vivre ensemble dans un Gabon où la cellule familiale occupe un place privilégiée et représente le socle fondamental de l’équilibre social.

 

Non à LA LETTRE DU CONTINENT, nous nous indignons et nous opposons véhéments à cette attitude lamentablement destructrice…BILAL est un enfant au même titre que les autres enfants gabonais, né d’une mère et d’un père, ayant également des frères, des sœurs et des amis. Il a donc le droit de jouir de l’intimité dévolu à toute famille et non être la cible d’une certaine presse avide de notoriété.

 

Il est de notre devoir de le protéger, et c’est demeurant fidèle à ce postulat qu’IMPACT GABON s’est assigné comme mission, celle des patriotes qui défendent la moindre étincelle qui touche leur patrie, sans ménager aucun effort.

Nous aimons notre pays

 

Facebook Comments