Depuis un certain temps, l ministre de l’Économie chargé de la relance, Jean Marie Ogadanga fait l’objet d’une campagne de dénigrement sans précédent sur les réseaux et par organes de presse.

L’objet de cette cabale étant de discréditer l’un maillons forts du gouvernement qui pilote avec beaucoup de rigueur et professionnalisme l’économie du Gabon.

 

Entre les accusations non fondées et des histoires inventées de toutes pièces, les délateurs du ministre de l’Économie, Jean Marie Ogadanga ne ratent plus une occasion pour salir le membre du gouvernement. Ajouté à cela une grève des régies financières dont l’objet semble être la tête du ministre.

Que peut-on donc réclamer au ministre Ogadanga qui depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée au Coronavirus ne s’est jamais lassé à mettre le pays à l’abri des contre-coups de cette pandémie. Les satisfecits des organisations monétaires internationales à l’endroit du Gabon qui reste l’un des rares pays en Afrique Centrale à devoir maîtriser son économie.

Aujourd’hui, les grands projets structurants sont en voie de lancement après une longue hibernation. C’est le cas de la transgabonaise, les différents barrages hydroélectriques, la station de pompage de Ntoum 6, la réfection du transgabonais, la voie du contournement derrière le Camp de Gaulle Okala et biens d’autres projets.

 

En somme, l’économie gabonaise reste debout. Et la croissance de mise. Ceux qui en veulent donc à Jean Marie Ogadanga sont ceux-là qui pensaient que le Gabon allait sombrer dans une crise sans précédent aux conséquences fâcheuses.

 

 

 

Facebook Comments