Le président du Conseil municipal de Libreville, Léandre Nzue a été convoqué vendredi à la direction générale de la contre ingérence militaire communément appelée B2, puis gardé à vue, selon des sources proches du dossier.

Quelques jours avant, des proches collaborateurs du maire de Libreville avaient été interpellés pour des allégations de détournement des deniers publics.

Toute chose qui laissait déjà penser de fil en aiguille que c’était le maire central Léandre Nzue, qui était visé.

Il se susurre à l’hôtel de Ville que le maire de la capitale gabonaise se. Ferait payer à 23 millions de FCFA par mois.

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments