Libreville, Gabon, Conformément et en application des dispositions constitutionnelle – article 41, alinéa 3 – en vacance depuis le mois de juin dernier, les députés vont reprendre, ce Mardi 1er septembre 2020, le chemin de l’hémicycle provisoire du palais Leon Mba, à la faveur de l’ouverture de la deuxième session ordinaire de l’institution. Une session marquée par un contexte particulier de lutte contre la pandémie du coronavirus, et, qui incitera certains  élus nationaux au relâchement du travail parlementaire habituel. En dépit de ce contexte, la seconde session ordinaire de l’Assemblée nationale sera essentiellement consacrée à l’examen de la Loi des Finances (LDF) 2021, ainsi que d’autres projets de loi ayant un caractère d’urgence dans notre pays. Un travail parlementaire qui fait l’objet de tant de critiques faciles et jugé autrement sans s’en rendre compte de l’immense somme de labeur, dont font montre nos élus.

 

ses jugements, les députés s’emploient toujours à remplir avec abnégation, patriotisme et loyauté leurs obligations constitutionnelles. Lors de la dernière session ordinaire dite des Lois, l’Assemblée nationale à eu à examiné et adopté 26 textes sur 32, soit un taux de 81,25 %, ce qui constitue un réel motif de satisfaction.

Thierry Moktar

Facebook Comments