Anicet Edgard Mboumbou Miyakou, ministre d’Etat, ministre de la communication et de l’économie numérique a reçu ce matin en audience le bureau du réseau national des journalistes indépendants indépendants (RENAJI). Il a été question pour cette organisation de faire l’état de lieux de leur projet multidimensionnelle qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des communicateurs et l’ensemble des professions assimilées.

C’est la première audience officielle du bureau du réseau national des journalistes du Gabon auprès des autorités gouvernementales.

Le président du RENAJI, Jean Claude Afa’a a présenté ses civilités au ministre de la communication avant d’évoquer une esquisse pour son plan d’action qui a pour centre d’intérêt l’amélioration de la qualité du professionnel de l’information et la communication mais aussi un plaidoyer à l’endroit du gouvernement pour la prise en considération des attentes des professionnels du secteur public et privé.

Le ministre de la communication a salué la démarche du bureau du Renaji tout en les encourageant dans la concrétisation de leurs nobles ambitions.

Au sortir de l’audiance, Jean Claude Afa’a, président du RENAJI s’est prêté aux questions des journalistes.

« Il était question pour le bureau exécutif du Réseau national des journalistes indépendants de présenter les civilités au ministre d’État en charge de la communication. Notre ministre de tutelle devait être la première personne à être au courant de notre projet de société et de la mission que nous avons pour les journalistes en particulier les communicateurs en général et aller prendre des conseils et aller prendre sa bénédiction pour commencer avec sérénité nos activités » 

Le Réseau National des journalistes indépendants a obtenu du ministre les assurances pour l’implication de ses représentants dans les débats officiels qui engagent les intérêts des professionnels de la communication et de l’information.

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments