Francis Nkea Ndzigue, ministre de la lutte contre la corruption, a saisi le procureur de la République, pour faire la lumière sur la gestion antérieure de l’université Omar Bongo (UOB), par le Pr Marc Louis Ropivia rapporte le journal l’Union.

 

C’est dans le but de faire la lumière sur la gestion financière de l’année académique 2014-2015, alors que Marc Louis Ropivia était recteur de cet établissement supérieur.

Il est reproché aux anciens responsables de l’Uob, des détournements de présumés des fonds, corruption et enrichissement illicite.

Selon le quotidien l’Union, la saisine du ministre anti corruption vise à rechercher les personnes impliquées dans ces faits et faire la lumière sur la

Soustraction de 4 bus de marque Toyota, les inscriptions par airtel money des étudiants en 2014-2015, qui auraient engrangé la somme 1,4 miliard, la dissimulation par l’ancien recteur de 22 véhicules.

Le Professeur Marc-Louis Ropivia avait démissionné de sa fonction de Recteur de l’Université Omar Bongo le mardi 11 février 2020. Dans une lettre adressée au Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’ancien Recteur de la plus grande université du Gabon avait souligné les raisons de sa démission.

 

« C’est précisément parce que j’approche à grand pas un âge respectable que j’ai décidé de m’épargner le déshonneur d’un combat risible dans lequel tente de m’entrainer, à travers une certaine presse et via les jeunes collaborateurs à la fragilité sociale et morale avérée, des universitaires en quête effréné de pouvoir dans la sphère politico-administrative de notre pays. En conséquence, j’ai décidé de démissionner de ma fonction de Recteur de l’UOB » c’etait la substance de la lettre de démission du Professeur Marc-Louis Ropivia adressée à sa hiérarchie.

 

 

 

 

Facebook Comments