Le Directeur géneral de la Comptabilité publique et du Trésor, Franck- Yann Koubdje, vient, en sa qualité de Conseiller municipal de la ville de Franceville, de poser un acte propre à diviser ses 67 collègues Conseillers municipaux et installer entre eux un climat malsain de suspicion pouvant entacher leurs rapports et bien- entendu déteindre non seulement sur leurs relations, mais aussi leur rendement.

Alors que le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba ne cesse de prôner le partage, la solidarité nationale et la paix, il est encore des responsables qui, comme Sieur Koubdje, rament à contre- courant, donnant l’impression que ces idéaux n’ont aucune valeur à leurs yeux.
Démonstration faite, il y a seulement quelques semaines, il a publiquement étalé sa fibre partisane en offrant à 3 des 67 Conseillers municipaux que compte la capitale provinciale du Haut- Ogooué, un véhicule de marque » Duster » à chacun.
Surpris par ce geste dont ils se plaignent de ne pas connaître la signification, les collègues des récipiendaires s’interrogent sur le bien- fondé d’un tel acte, considérant qu’il a été maladroitement posé.

Ils estiment en effet qu’il aurait été préférable qu’il leur explique le sens d’une telle générosité ciblée ou à défaut qu’il les dote ou pas tous de véhicules.
Pourquoi les véhicules offerts sont- ils allés rien qu’à des élus du 1er arrondissement comme si le donateur qui devrait se mettre au- dessus de certaines considérations mesquines voulait traduire son penchant pour certains et pas pour tous les Francevillois, ce qui est dommage.
Doit- on lui faire confiance et envisager à l’avenir qu’il lui soit confié des responsabilités plus grandes au service des communautés si, comme maintenant, il est démontré qu’il s’illustre plutôt dans la division et l’ostracisme?

Si lui qui est Conseiller municipal au même titre que ceux qu’il semble renier se comporte de la sorte avec des « supposés » collègues, comment se comporterait- il devant les populations si tant est qu’il prend au sérieux ce qu’est un poste électif?

Cette dotation ne dévoile- t- elle pas la fourberie de l’homme ou ne cache- t- elle pas le substrat de sa pensée à jamais immuable, celle des mesquins qui ont du mal à suivre le mouvement et les mutations de l’histoire en dépit de ce qu’elle génère comme enseignements?
D’où ses collègues s’estimant désormais marginalisés en sont à se demander,  » comment il a pu arriver à un homme insoupçonné parce qu’étant né dans une famille dont les vertus sont reconnues à l’échelle provinciale, de ramer à contre- courant de ses prédecesseurs parmi lesquels son oncle Fernand- Paulin Joumas-dit- Salamba », Sénateur de la commune de Franceville, qui, lui, est plutôt reconnu pour ses hauts faits d’armes au nombre desquels, l’offre gracieuse début 2020, à chacun des Conseillers municipaux (67) et départementaux (3) d’une somme de 100.000 francs CFA et une de 50.000 francs CFA à chaque chef de quartier et de canton ( 61) » . N’est- ce pas un exemple à suivre, M. Koubdje?
OCC

Facebook Comments