Jessye Ella Ekogha serait-il le caillou dans la chaussure du président de la République ? La réponse est oui en croire les récriminations faites par la presse privée du pays au conseiller du président. Les journalistes lui reprochent sa gestion calamiteuse et approximative de la communication présidentielle et son manque de respect à l’endroit des médias privés, qu’il considère comme des moins que rien. Et surtout son implication dans la gestion de la manne réservée à la communication de la crise liée au Coronavirus.

On parle de la bagatelle somme de 2 milliards qui aurait été dégagé par l’État pour faciliter le travail des journalistes.
Alors le président de la République, fait les pieds et des mains pour ne pas laisser ses compatriotes en rade, le conseiller porte-parole fait tout à sa tête.
Les efforts du premier gaboais sont étouffés dans l’oeuf par veux qui sont sensé l’aider sa marche pour un Gabon émergent.

Si l’on doit le comparer à ses prédécesseurs, il est le pire des portes-parole que le Gabon ait connu.

Facebook Comments