La crise sanitaire actuelle va forcément remettre au grand jour l’efficacité ou non de chaque animateur des départements ministériels. Ali Bongo finira par se donner des arguments techniques pour se débarrasser de ces profiteurs.

Tenez, alors que le Chef de l’État n’avait même pas encore prononcé son discours à la Nation, qu’aux Affaires étrangères la liste des Gabonais en difficultés pour rallier le pays était déjà close à la surprise de plusieurs compatriotes que nous avons eus.

Selon nos informations, plusieurs ne figurent pas sur cette liste alors que L’État a promis de venir en aide à tous ces cas. Imaginez quelqu’un qui se retrouve dans un pays où les hôtels sont fermés et qui n’a plus de quoi se nourrir?

Sauf si le Gabon n’a plus honte et ne peut plus protéger ses concitoyens à Dubaï, Afrique du Sud, France, Togo, Ethiopie, la liste est longue.
Aucun numéro de crise à notre connaissance n’a été ouvert spécialement pour traiter des cas qui peuvent à la longue ternir l’image du pays. Les missions diplomatiques sont pour la plus part fermées pour raison de confinement quand ce n’est pas le gardien qui décroche le téléphone.

S’il n’y avait pas des idées de profit derrière, on aurait organisé le rapatriement des Gabonais bloqués en France dans les vols Air France venus récupérer les Français au Gabon. Ces compatriotes, pourtant détenteurs d’un billet de cette compagnie aérienne!!!
C’est la preuve que la diplomatie gabonaise n’était pas désintéressée dans cette opération.

Qu’à cela ne tienne, il serait souhaitable que les responsables de cette crise puissent remédier à la situation en mettant des mécanismes transparents pour permettre à ces compatriotes qui ne figurent pas sur cette liste de se faire enregistrer afin de bénéficier de l’assistance de l’État.Sinon, malgré les efforts du Chef de L’État, il y aura toujours des injustices dans la répartition de l’argent du contribuable. Les banques alimentaires et autres mesures sociales ont déjà suffisamment creusé le capital confiance entre l’exécutif et la population.

Par ailleurs, Dans le discours d’Emmanuel Macron , pour nos compatriotes bloqués en France, aucune lueur d’espoir.En effet, le Président français a souligné que deconfinement n’a rien à voir avec l’ouverture des frontières sauf pour les Européens. Ceux qui veulent profiter de cette crise pour se faire une santé financière peuvent imaginer le mal qu’ils feront à nos compatriotes qui n’ont pas choisi d’appartenir à cette Nation.

Blaise MENGUE MENNA, ADG Du Journal LA NATION
Libreville -Gabon
[email protected]
Tel: +24166950830 / +24177548904

Facebook Comments