Libreville, le 2 avril 2020 – Le gouvernement gabonais, saisi par des Etats étrangers et partenaires, a autorisé à titre exceptionnel, l’opération de certains vols en vue de procéder au rapatriement dans leurs pays des résidents qui le désirent. Ces vols exceptionnels ne se feront qu’à la demande des Etats, en respect des conventions internationales sur le rapatriement et du droit du Gabon à protéger sa population.

 

C’est pourquoi le ministère des Affaires étrangères, en concertation avec les autres départements ministériels concernés, a notifié aux Etats qui en ont fait la demande, les conditions d’opération desdits vols.

Ainsi, 72h avant chaque départ, une liste comportant l’identité des candidats au départ, leurs numéros de passeport, de carte de séjour de même que leurs e-mails et numéros de téléphone dans leurs pays de destination, sera fournie aux autorités gabonaises.

Il est de même entendu que ces vols, qui ne se feront que de jour à l’arrivée comme au départ, ne débarqueront ni passager ni membre d’équipage. Enfin, afin de faciliter le travail de recherche des éventuels cas contacts, il est demandé aux candidats au départ de remplir un formulaire comprenant l’identité et les coordonnées des personnes avec lesquelles elles auraient été en contact durant les 21 jours précédant leur départ.

Le Gabon, respectueux des engagements internationaux auxquels il a librement souscrit, ne peut s’opposer au libre retour des étrangers dans leur pays. Chacun comprendra toutefois que les circonstances actuelles l’obligent à accompagner ce départ d’un certain nombre de mesures administratives particulières, dans le strict respect du droit international.

S’agissant de la situation de nos compatriotes bloqués à l’étranger, leur identification vient juste de s’achever. A ce jour, ils sont au nombre de 433 répartis sur 17 pays à travers le monde.

 

L’option retenue par le gouvernement est de leur apporter une assistance consulaire et une aide financière pour leur séjour. Le montant et les modalités de cette aide seront communiqués  une fois que les arbitrages auront été faits par le Gouvernement de la République. Par le présent communiqué, le ministère des Affaires étrangères annonce également que la liste des compatriotes bloqués à l’étranger est désormais close.

Facebook Comments